Nouvelles du marché des prix du pétrole: archives

Les prix du pétrole toujours en baisse

17.11.2014
Les prix du pétrole ont continué de baisser lundi. Un mouvement inverse s’est amorcé en fin de semaine dernière. Les gains n’ont cependant pas pu se maintenir. Le marché attend toujours une réaction de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Lors des précédentes périodes baissières prolongées, l’Arabie Saoudite, le plus grand producteur de l’OPEP, avait chaque fois réduit sa production pour stabiliser les prix. Les Saoudiens conduisent cette fois une autre stratégie – en diminuant même les prix des exportations vers les Etats-Unis début novembre.

Un baril de Brent de la mer du Nord (159 litres) pour livraison en janvier cotait 79.01 dollars US lors des échanges matinaux, en repli de 40 cents par rapport au cours de vendredi. Le prix du baril de référence américain West Texas Intermediate (WTI) cédait 27 cents à 75.55 dollars US.

Les douze pays membres de l’OPEP se réunissent à Vienne le 27 novembre. D’après les experts, il ne faut pas s’attendre à des décisions de réduction de la production en dépit de la chute des prix de plus de 30 pour cent au cours des quatre derniers mois.

Cela a tout l’air d’une guerre des prix pour mettre sous pression les producteurs américains d’huile de schiste. Ce que nie cependant jusqu’à présent l’OPEP. La nouvelle technique d’extraction controversée dite du «fracking» a permis aux Etats-Unis de produire des quantités de pétrole beaucoup plus importantes ces dernières années. Le fracking consiste à fracturer les couches rocheuses pour exploiter les gisements de pétrole. D’après les données du département américain de l’Energie (DoE), la production de pétrole brut a dépassé ainsi aux Etats-Unis les neuf millions de barils par jour pour la première fois depuis les années 70.

Les analystes interprètent l’attitude de l’OPEP comme une attaque contre l’industrie extractive américaine. L’extraction de pétrole par fracking étant comparativement plus chère, la faiblesse des cours du pétrole peut devenir problématique pour les producteurs d’huile de schiste. Les avis divergent quant à savoir où se situe la limite. On annonce déjà les premiers arrêts d’investissements de firmes pétrolières aux Etats-Unis. Le DoE affirme cependant que les coûts de production d’huile de schiste ont nettement diminué au cours des dernières années. La production devrait se maintenir à un haut niveau même avec un WTI toujours aussi bas.

Certains membres de l’OPEP sont déjà pénalisés par la faiblesse des prix du pétrole. On peut donc s’attendre à ce que les membres soient en désaccord sur la marche à suivre lors de la réunion fin novembre.

Sur le plan économique, le bas niveau des prix du pétrole pourrait à terme générer une reprise. Les entreprises industrielles économisent des coûts de production et les consommateurs profitent de prix inférieurs pour l’essence et le mazout, ce qui augmente le pouvoir d’achat.
 

Eine regelmässige Kontrolle im Tank ist nach wie vor sehr wichtig. Bestellen Sie bei Bedarf frühzeitig. Für kurzfristige Lieferungen (zuschlagspflichtig) kontaktieren Sie uns bitte telefonisch unter 0844 000 000.

Für ein Heizöl- oder Dieselangebot klicken Sie bitte auf nachfolgenden Link:

Heizöl - Offerte / Bestellung

Diesel - Offerte / Bestellung

1 USD = CHF 0.9594
Stand: 17.11.2014, nächstes Update: 18.11.2014

Les nouvelles du marché se réfèrent à l’évolution des prix du pétrole brut. Le pétrole brut américain est considéré comme le produit de référence. En règle générale, l’évolution des prix de ce produit détermine également les prix du mazout, du diesel et de l’essence. Toutefois, l’évolution effective des prix en Suisse peut varier en fonction de facteurs d’influence tels que les coûts de transport, les frais de fret sur le Rhin ou le cours du dollar.

Copyright © 2017 Migrol SA