Chaleur, Pellets en bois, Système de chauffage

Prix des pellets les achats anticycliques s'avèrent payants

Lorsqu’on acquiert un nouveau chauffage, il faut être vigilant non seulement au prix d’achat, mais aussi aux coûts des agents énergétiques. En effet, de petites fluctuations peuvent faire une grande différence sur 20 ans.

Au cours des 15 dernières années, les prix des pellets ont été relativement stables en Suisse, entre 7 et 9 ct./kWh. Sur une période plus longue, ils n’ont pratiquement pas varié, et il n’y a pas eu non plus de hausse durable ces derniers temps – le prix ayant légèrement diminué ces cinq dernières années. Pendant les mois d’été de cette année et de l’année dernière, le prix est même tombé sous la barre des 7 ct./kWh.

Néanmoins, il existe de fortes variations saisonnières. En raison de la hausse de la demande, le prix est plus élevé en hiver qu’en été. En février 2021, le kilowattheure a coûté ainsi 7,42 ct., alors que son prix était de seulement 6,88 ct. en mai. Celui qui veut se chauffer à peu de frais a meilleur temps de faire des achats anticycliques!

Comparaison avec les agents énergétiques fossiles

Lorsque l’on compare directement avec d’autres agents énergétiques, il est frappant de constater qu’il n’y a pas de véritables variations à long terme, ni de flambées temporaires des prix. Or avec le gaz ou le mazout, c’est toujours le cas pour des raisons géopolitiques – il suffit de voir ce qui se passe chez nos amis britanniques

 tient principalement au fait qu’il s’agit d’une production locale. Celle-ci se traduit par des circuits courts, moins d’intermédiaires et un risque de conflit largement minimisé. A ceci vient s’ajouter le fait qu’une grande partie de la valeur créée reste sur place.des pelletsL’avantage

Mais s’agissant de l’énergie stockée, les pellets ont moins d’atouts à faire valoir. Ils stockent seulement 4,8 kWh par kilogramme, là où le mazout stocke près du double d’énergie, avec 9,8 kWh par litre. Toutefois, ceci n’est un véritable inconvénient que si l’on ne dispose pas suffisamment de place de stockage.

Un bon compromis

Certes, il existe des systèmes de chauffage plus modernes qu’un chauffage aux pellets – au premier rang desquels les sondes géothermiques qui sont aussi plus écologiques dans le cadre d’un mix énergétique vert. Mais cette solution est bien plus chère à l’achat, et ne s’installe pas facilement n’importe où. Celui qui a le sens du compromis trouvera ainsi dans les pellets une alternative au mazout et au gaz plus écologique, plus moderne et surtout plus avantageuse.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaires.

Articles les plus populalires Ces sujets pourraient peut-être vous intéresser