Nouvelles du marché  Augmentation inattendue des stocks américains de pétrole brut

Hier, après avoir débuté la journée sous le signe de la retenue, les cotations pétrolières ont légèrement augmenté dans la soirée. Bien que les USA aient décidé d’introduire de nouvelles taxes douanières punitives à partir du 15 décembre 2019, certains acteurs du marché espéraient encore pouvoir y échapper.
L’euphorie - qui avait suivi l’annonce d’une réduction supplémentaire de la production pétrolière de l’OPEP - est déjà retombée. Malgré les coupes des membres du cartel, l’offre mondiale de pétrole va demeurer abondante. Pour l’année prochaine, on s’attend à ce que les producteurs de pétrole non membres de l’OPEP, tels que les USA, le Brésil et la Norvège, augmentent leurs coupes de production de plus de 2 millions de barils par jour. Hier soir, après la fermeture de la bourse de New York, l’API a publié les derniers chiffres sur les stocks américains de produits pétroliers. Ils montrent une progression inattendue des stocks de pétrole brut de 1.4 million de barils par rapport à la semaine passée. Les professionnels avaient pronostiqué un recul de 3.1 millions de barils.

Actuellement, les cotations pétrolières tendent en baisse. A la bourse ICE à Londres, la tonne de gasoil (mazout) se négocie à moins 4 dollars. Le baril de pétrole brut de type Brent de la mer du Nord coûte 47 cents de moins qu’hier. Le cours du dollar américain a de nouveau fléchi quelque peu face au franc suisse.

1 USD = 0.9849

Etat: 11.12.2019, prochaine mise à jour: 12.12.2019

Les nouvelles du marché se réfèrent à l’évolution des cours du pétrole brut et des produits pétroliers sur les marchés internationaux. Toutefois, l’évolution effective des prix en Suisse peut varier en fonction d’autres facteurs d’influence tels que les coûts de transport, les frais de fret sur le Rhin ou le cours du dollar. Les nouvelles du marché se réfèrent à l’évolution des cours du pétrole brut et des produits pétroliers sur les marchés internationaux.

Les acteurs du marché focalisent leur attention sur l’évolution du différend commercial entre la Chine et les USA

Tendance stable – Après avoir subi de fortes pressions en fin de semaine passée, les cotations pétrolières n’ont enregistré que des pertes marginales en ce début de semaine. La faiblesse inattendue des données sur les exportations chinoises a accru l’inquiétude des négociants sur l’évolution conjoncturelle de la deuxième puissance économique mondiale. Avec les USA, la Chine est le plus grand consommateur mondial de pétrole brut.

Plus d'informations

La réduction de la production de pétrole brut soutient la hausse des prix

Tendance stable – Vendredi, après que les pays de l’OPEP+ aient annoncé une nouvelle réduction de leur production pétrolière de 0.5 million de barils par jour, les cotations pétrolières ont tout d’abord réagi à cette nouvelle par de nettes augmentations. Cependant, après la première vague d’achats, le mouvement haussier des prix s’est arrêté.

Plus d'informations

Hausse probable des quotas de réduction

Tendance en légère hausse – Le pétrole était en léger raffermissement sur les places boursières hier, d’une part à cause de la baisse des stocks américains de brut et d’autre part au vu de la tendance qui semble se dégager de la réunion de l’OPEP et de ses partenaires à Vienne.

Plus d'informations