Nouvelles du marché  Nettes corrections baissières sur les prix du pétrole

Hier, après la fermeture du négoce de gasoil (mazout) à Londres, les cotations pétrolières ont sensiblement cédé du terrain. Les impulsions à la source de ce mouvement baissier sont venues des USA. Là-bas, les acteurs du marché ont appris que l’ouragan Barry s’était affaibli avant d’atteindre la côte sud des USA, dans le Golfe du Mexique. Seize pour cent de la production totale de pétrole brut des USA provient de cette région.
Les prix du pétrole ont subi des pressions supplémentaires, d’une part car les négociations avec l’Iran se déroulent bien et d’autre part, car aucun accord ne semble en vue dans le différend commercial avec la Chine. Hier, le président américain Trump a laissé entendre que les USA et l’Iran ont « fait des progrès » dans leurs négociations. Quant au différend avec la Chine, il a déclaré « qu’il n’y a aucune solution ». Hier, après la fermeture de la bourse de New York, l’API a publié ses derniers chiffres sur les stocks américains de produits pétroliers. Ils montrent certes un recul des stocks de pétrole brut par rapport à la semaine passée mais moins important que pronostiqué par les analystes. Les données du DOE paraîtront cet après-midi.

Actuellement, les cotations pétrolières tendent en légère hausse. A New York, la tonne de mazout se négocie à plus 1 dollar. Le baril de pétrole brut de type Brent de la mer du Nord coûte 32 cents de plus que lors de la clôture d’hier.

1 USD = 0.9887

Etat: 17.7.2019, prochaine mise à jour: 18.7.2019

Les nouvelles du marché se réfèrent à l’évolution des cours du pétrole brut et des produits pétroliers sur les marchés internationaux. Toutefois, l’évolution effective des prix en Suisse peut varier en fonction d’autres facteurs d’influence tels que les coûts de transport, les frais de fret sur le Rhin ou le cours du dollar. Les nouvelles du marché se réfèrent à l’évolution des cours du pétrole brut et des produits pétroliers sur les marchés internationaux.

Le mouvement haussier des cotations pétrolières s’interrompt

Tendance stable – Le mouvement haussier subi par les cotations pétrolières la semaine dernière semble maintenant au point mort. Le conflit entre l’Iran et les puissances occidentales est dans l’impasse. Les négociations pour résoudre le différend commercial entre la Chine et les USA ne progressent pas non plus correctement. Les répercussions de cette querelle sont surtout ressenties par l’économie chinoise. En raison du ralentissement conjoncturel, la deuxième puissance économique mondiale consomme moins de pétrole. En ce sens, la diminution des exportations pétrolières iraniennes n’est pas si grave.

Plus d'informations

Les prix du pétrole augmentent de 4% en une semaine

Tendance stable – A la fin de la semaine dernière, les cotations pétrolières sont parvenues à conserver les bénéfices enregistrés les jours précédents. En une semaine, les prix du pétrole ont augmenté de près de 4 pour cent. Ce mouvement haussier s’explique par le recul des réserves de pétrole aux USA et les craintes d’un conflit militaire dans la région du Golfe Persique, riche en pétrole.

Plus d'informations

Le conflit dans le golfe Persique soutient les cours du pétrole

Tendance en forte hausse – La situation continue de s’aggraver dans le golfe Persique. La crainte d’une escalade de la confrontation entre l’Iran et l’Occident vers un conflit armé soutient les cours du pétrole. Le début de la saison des ouragans dans les Caraïbes porte également les prix.

Plus d'informations