Nouvelles du marché  Des négociations productives entre les Etats-Unis et la Chine

Avec l’affaiblissement de la croissance économique, la question de la demande était une fois de plus au centre des préoccupations du marché hier. Les dernières données conjoncturelles décevantes en provenance de la zone euro et de la Chine ont fait surgir le spectre d’une récession.
La hausse inattendue des stocks américains de pétrole brut a accentué la pression sur les cours du pétrole. Leur niveau actuel de 440,5 millions de barils est supérieur de 3% à la moyenne sur cinq ans. La production de pétrole reste elle aussi à un niveau record aux Etats-Unis, avec 12,3 millions de barils par jour. Les dernières statistiques du Department of Energy (DoE) ont en outre fait état d’une demande d’essence record. La demande de carburant ne devrait redescendre qu’après la fin de la saison des voyages en voiture à l’automne. Les prix se sont légèrement raffermis en début d’échanges vendredi. Le président américain D. Trump avait déclaré que les discussions avec la Chine étaient très productives et qu’il ne pensait pas que la Chine exercerait des mesures de représailles. De quoi rassurer quelque peu les investisseurs en tout cas à court terme.

Les cours du pétrole tendent actuellement à se raffermir. La tonne de gasoil se négocie à Londres 2 dollars de plus. Le baril de Brent de la mer du Nord coûte 70 cents de plus qu’hier. Le dollar américain s’est légèrement apprécié face au franc suisse.

1 USD = 0.9789

Etat: 16.8.2019, prochaine mise à jour: 19.8.2019

Les nouvelles du marché se réfèrent à l’évolution des cours du pétrole brut et des produits pétroliers sur les marchés internationaux. Toutefois, l’évolution effective des prix en Suisse peut varier en fonction d’autres facteurs d’influence tels que les coûts de transport, les frais de fret sur le Rhin ou le cours du dollar. Les nouvelles du marché se réfèrent à l’évolution des cours du pétrole brut et des produits pétroliers sur les marchés internationaux.

Les données conjoncturelles font pression sur les prix du pétrole

Tendance stable – Hier, des données conjoncturelles décevantes en provenance de la Chine et de la zone euro ont provoqué la chute des prix sur les marchés boursiers. Cette humeur morose s’est propagée dans les bourses à terme des matières premières, ce qui a fortement fait pression sur les cotations pétrolières. La tendance baissière a été renforcée par la progression inattendue des stocks américains de pétrole brut. Le département de l’énergie (DOE) a annoncé une augmentation des stocks de pétrole brut de 3.7 millions de barils par rapport à la semaine précédente.

Plus d'informations

Hausse considérable des prix du pétrole

Tendance stable – Mardi, les prix du pétrole ont considérablement augmenté. Ils ont bénéficié de l’évolution positive du conflit commercial entre la Chine et les USA. Hier, le gouvernement américain a décidé de reporter au 15 décembre l’introduction de nouveaux droits de douane punitifs sur les produits électroniques chinois, qui étaient initialement prévue pour le début septembre.

Plus d'informations

Les acteurs du marché attendent le relevé hebdomadaire des stocks

Tendance stable – Après une fin de semaine dernière haussière, les cotations pétrolières ont débuté cette semaine sous le signe de la stabilité. Le conflit commercial entre les USA et la Chine influe sur la conjoncture mondiale et donc également sur la demande de produits pétroliers.

Plus d'informations