Prescriptions, Chaleur, Révision de citerne

Révision de citerne le bilan de santé des citernes

Le mazout est un produit moderne et de qualité, qui peut être stocké sans problème pendant plusieurs années dans une citerne à mazout. Mais il est
très important que la citerne soit en bon état et ne fuie pas. C’est pourquoi
elle doit subir régulièrement un examen de santé.

Ce «bilan de santé», appelé révision de citerne, doit être effectué tous les deux ou trois ans par une entreprise spécialisée. Les spécialistes vérifient à cette occasion que la citerne ne présente pas de dommages, la nettoient et l’entretiennent. Cela garantit un fonctionnement sûr et sans incident.

Pourquoi une révision de citerne est-elle importante?

Le processus de vieillissement naturel du mazout génère de l’eau de condensation et de la boue de mazout. Ces deux éléments coulent au fond de la citerne où ils se mélangent. Ce mélange corrosif, s’il n’est pas régulièrement éliminé de la citerne, peut endommager la paroi de la citerne, voire entraîner des fuites. Le risque est que du mazout fuie et s’infiltre dans les eaux environnantes et la nappe phréatique.

Cela peut aussi provoquer des dysfonctionnements ou la panne de toute l’installation de chauffage. En effet, les résidus de boue et l’eau de condensation obstruent des parties de l’installation, comme les filtres, les buses ou le brûleur.

En outre, des dispositions légales s’appliquent, que les détenteurs d’une citerne sont censés connaître. La loi fédérale sur la protection des eaux (LEaux) stipule que tout détenteur d’une installation a la responsabilité de faire régulièrement entretenir et contrôler son installation de citerne pour en assurer un parfait fonctionnement. Pour les citernes soumises à une autorisation (c’est-à-dire celles qui sont situées dans une zone de protection des eaux), la loi impose une révision au minimum tous les dix ans.

Quiconque fait nettoyer et contrôler sa citerne à mazout comme il se doit s’assure les avantages suivants:

  • Maintien de la valeur et longue durée de vie de la citerne
  • Fonctionnement sûr et sans incident
  • Détection précoce des éventuels dommages, ce qui évite des dommages subséquents onéreux
  • Couverture du risque face aux dispositions légales et aux assurances
  • Protection de l’environnement – les eaux ne sont pas menacées par une fuite de mazout

Comment se déroule une révision de citerne?

Lors d’une révision de citerne, le mazout stocké est pompé et entreposé provisoirement dans une citerne de réserve. Pour que le détenteur de la citerne ne soit pas privé de chauffage ou d’eau chaude, notamment en hiver, cette citerne de réserve est généralement mise à disposition par l’entreprise spécialisée. Une fois vidée, la citerne, tout comme les conduites de mazout, sont nettoyées pour qu’il ne subsiste plus de résidus ou de boue de mazout.

Il s’agit ensuite d’examiner la citerne sous toutes les coutures: le spécialiste vérifie qu’il n’y a pas de fissures, de fuites, de corrosion et autres dommages sur les parois intérieures. La plupart du temps, les petits défauts peuvent être directement corrigés. Lorsque la citerne est en acier, il est habituel, par exemple, de repeindre les parois intérieures.

Si le contrôle révèle des dommages plus importants, qui peuvent représenter un danger pour le fonctionnement ou la sécurité, il faudra alors envisager un assainissement de citerne. Dans le cas contraire, le mazout pompé est filtré puis réintroduit dans la citerne, ce qui clôt la révision. Une révision de citerne prend à peu près une demi-journée.

Mieux vaut prévenir que guérir

Comme pour l’état de santé d’une personne, il est conseillé de vérifier de temps en temps l’état de la citerne à mazout. En plus de répondre à une obligation, cela permet aussi de prévenir des conséquences à long terme et d’allonger l’espérance de vie de la citerne à mazout.

Contactez-nous pour une révision de citerne:

Migrol SA

Révision de citerne

Migrol SA
Badenerstrasse 569
8048 Zurich
energie@migrol.ch
Téléphone: 0844 000 000 (4 cts./min.)

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaires.

Articles les plus populalires Ces sujets pourraient peut-être vous intéresser